Après avoir retrouvé Amélie et Antoine à Phnom Penh, nous cherchions un moyen de prendre conscience de l’ampleur de la Capitale Cambodgienne, et de visiter l’île de la soie pour nous imprégner de la campagne et des petits villages environnants. Le vélo nous a semblé le moyen idéal pour réaliser toutes nos envies : parfait pour nos gambettes et notre budget !

 

____________________

Koh Dach, aussi appelée l’île de la soie est une petite île au nord-est de Phnom Penh, facilement accessible, à environ 15 km du centre ville. Les habitants sont spécialisés dans le tissage de la soie depuis des générations et se feront un plaisir de partager avec vous leur histoire et leur savoir faire. Aucune infrastructure touristique, juste une population accueillante et souriante, qui n’attend que d’être sollicitée pour vous montrer leur savoir-faire. La visite de ses maisons familiales est gratuite, à vous de décider si vous souhaiter ensuite leur acheter une de leurs magnifiques créations.

Prêt pour vivre avec nous cette journée ? C’est parti !

 

____________________

Départ à 9h de notre auberge de jeunesse où nous avons loué nos vélos. Nous rejoignons très vite le quai Sisowath que nous longerons sur 3km, le temps de s’imprégner de l’ambiance coloniale qui y règne encore. On circule à bicyclette entre promeneurs et vendeurs en tout genre, installant leur hamac ici et là. Très sympa !

 Il faut ensuite emprunter le pont pour rejoindre l’autre rive de la ville. Attention à la circulation, les Khmères conduisent d’une manière… particulière, dirons-nous.

L’itinéraire que nous vous proposons, vous transporte dans les petites ruelles authentiques de Phnom Penh : aucun touriste à l’horizon, juste des enfants criants « hello » avec leur plus grand sourire au fur et à mesure que vous progressez. La distance est assez longue pour s’imprégner des lieux et contempler les visages magnifiques qui défilent devant vos yeux. Un véritable trésor de vie.

 

____________________

On arrive ensuite à l’embarcadère pour rejoindre l’île des tisserands. La traversée du Mékong dure quelques minutes, le temps de prendre un ou deux clichés et nous atteignons notre destination.

 

De l’autre côté, nous bifurquons sur la droite pour rejoindre la petite île qui est d’après les locaux, la plus jolie. Nous sommes allés jusqu’à la pointe sud pour découvrir la capitale dans son ensemble.

 

____________________

Les habitations en bois sur pilotis sont nombreuses sur le chemin, et l’on découvre une petite vie de village, bien loin du tumulte de la ville.

 

____________________

D’un charme fou, une grande partie de ces maisons possèdent encore un métier à tisser témoignant d’une tradition perpétuant à travers les siècles. Le savoir faire des artisans Khmère était d’ailleurs sans précèdent puisque l’on parlait à l’époque coloniale de leur « Soie d’or » !

____________________

 

Après avoir dévoré une assiette de riz et descendu plusieurs bouteilles d’eau, nous avons fait la rencontre d’une habitante qui nous emmène dans sa famille pour partager avec nous les secrets du métier de la soie. Non loin de notre restaurant, une petite maison sur pilotis entourée de palmiers abrite toute une famille de tisserands travaillant encore la soie sur le fameux métier à tisser.

 

____________________

Entièrement fabriqué à la main, ils l’utilisent pour la fabrication de différents textiles comme les vêtements, mais aussi les nappes et les couvertures de lits. Bien que cette tradition ait manqué de s’éteindre avec les Khmers Rouges et la guerre, l’artisanat du textile tente de se répandre plus largement au Cambodge afin de faire face à la concurrence des pays voisins.

____________________

 

Malheureusement, le tissage de la soie n’est ici plus l’activité ni le revenu principal des habitants, et permet seulement d’améliorer leurs conditions de vie en apportant une somme supplémentaire à celle apportée par les récoltes.

 

____________________

Après avoir fait quelques emplettes, nous repartons sur nos vélos direction l’embarcadère suivant !

 

____________________

La suite de la balade permet de découvrir une autre facette de la ville avec de nombreux temples en chemin. Visite gratuite et petite pause pour les yeux !

Un dernier embarcadère et nous voilà de nouveau sur le quai Sisowath ! Plusieurs possibilités s’offrent alors à vous : continuer sur la visite du Palais Royal tout près d’ici, ou bien, trouver une charmante place pour se désaltérer devant le Mékong !

(Désolée Antoine, je n’ai pas pu résister !)

 

____________________

Infos pratiques

 

  • Location de vélo : 2 ou 3 $/vélo en fonction de là ou vous vous trouvez. Compter 10 dollars par vélo pour la caution.
  • Nous avons choisi cette solution car plus économique et plus respectueuse de l’environnement. Des tours opérateurs proposent aussi des excursions (à la demi-journée) pour environ 45$ (!) ou vous pouvez également choisir de louer un scooter à la journée (environ 5$/jour).
  • Le prix des embarcadères varie en fonction du lieu, mais vous reviendra à 1$ par personne pour les plus chères.
  • Nous avons fait la rencontre de notre hôte dans un des restaurants se trouvant à l’arriver du premier embarcadère, à la bifurcation, sur la droite.
  • Il peut faire chaud (très chaud), nous vous conseillons de ne pas partir trop tard et d’emporter une bouteille d’eau avec vous ! (Ça peut paraitre simple comme « conseil » mais devinez qui sont partis les mains dans les poches et qui l’on bien regretté?!)

____________________

@Parscourirlescimes

 

Crédit photo: Pierre