Voilà 5 mois que nous avons posé nos valises sous le soleil de Tauranga. Une petite pause bien méritée dans notre voyage qui nous aura permis de recharger les batteries ! Nous n’allons pas vous mentir, l’envie de repartir sur les routes nous démangeait de plus en plus ! Et quoi de mieux que de partager cette nouvelle aventure entre amis ? C’est donc à 4 et en van que nous continuons notre périple, pour un mois de road trip à travers de la Nouvelle Zélande ! Un mois c’est court pour ce beau pays ?! Malheureusement oui, alors comment profiter au mieux des deux îles sans courir partout ? Nous vous partageons notre itinéraire et ses bons plans juste ici ! Let’s Go !

____________________

 

Voyager en Van en Nouvelle-Zélande

Le voyage en van ici, c’est un peu comme une religion ! Sur la route vous croiserez souvent plus de van que de voiture ! Le pays est facile d’accès et recèle de spots prévus spécialement pour les camper-vans ! Camper Mate sera alors votre bible, tous ce dont vous pourrez avoir besoin est référencer dans cette application : des endroits scéniques pour s’arrêter aux toilettes publiques en passant par stations essences ! D’ailleurs l’application Gaspy vous permettra de trouvez l’essence la moins chère autour de vous, ça vous fera économiser pas mal de dollars !

 

Location ou Achat ?

A vous de voir en fonction de vos besoins : si vous restez plus de 2 mois, l’achat d’un van sera sans doute plus rentable que la location.

Personnellement, nous avons choisi d’en louer car il est difficile de trouver un van pour 4 personnes à l’achat, sinon on en aurait très probablement acheté un !

Les compagnies de locations sont nombreuses : Jucy, Britz, Apollo, Maui… Nous nous sommes tournés vers Britz pour louer notre petite maison roulante. Tout simplement car c’était le meilleur rapport qualité/prix/m2 (oui, ce dernier détail est TRES important lorsqu’on est 4 dans un espace clos ! 😉).

Bon à savoir, après un mois de voyage ensemble, nous sommes toujours amis ! 😉

____________________

Quelle meilleure période pour s’émerveiller de la Nouvelle-Zélande ?

La saison la plus propice à la randonnée et au trek s’étend de mi-octobre à fin avril.

En début de saison la majorité des Great Walk et des sentiers sont ouverts.

Durant l’été (de décembre à février) tout est accessible, mais vous vous en doutez : ce sont aussi les mois les plus fréquentés et les plus chers. La probabilité de se retrouver seul face à la nature diminue grandement… et ce n’est vraiment pas notre truc ! C’est pourquoi nous sommes partis au mois de septembre, juste avant le début de la saison. Le printemps pointe le bout de son nez, les arbres commencent à fleurir mais la neige persiste sur les sommets, c’est vraiment une saison que nous affectionnons beaucoup ! Qui nous a permis de nous sentir libre, de profiter des randonnées en toute tranquillité, de dormir dans des refuges en étant que 4, de ne pas payer des sommes astronomiques pour voyager… Bien évidemment, tout n’est pas parfait : la neige ne permet pas d’accéder à toutes les routes, demande de l’expérience en montagne, certaines Great Walk sont fermées et le temps n’est pas toujours au beau fixe. Mais nous sommes plus que content de notre mois de voyage et préférons faire des concessions plutôt que de s’entasser sur un chemin de randonnée !

Notre conseil : pour plus de liberté, préférez partir au mois de Septembre-Octobre ou Avril-Mai.

____________________

 

 

Notre itinéraire de 10 jours pour profiter au mieux de l’île, sans se presser !

 

Hobbiton

Avis à tous les fans du Seigneur des anneaux et du Hobbit, rien ne doit pouvoir vous empêcher de faire cette visite, que ce soit le temps, le prix ou même votre « rejet » des tours organisés (nous ne jugeons pas, cette catégorie nous corresponds bien !).

Le temps n’était pas au beau fixe quand nous y étions, mais le cadre est tellement beau que nous n’avons pas regretté une seule seconde !

____________________

Infos pratiques

  • Visite tous jours de 9h à 16h30
  • Départ de Rotorua ou du Shire’s Rest Cafe
  • Durée de la visite : environ 2h
  • 84$/pers uniquement pour la visite, 120$/pers pour la visite et le déjeuner sur place et 195$/pers pour la visite en soirée et le banquet à la taverne du Dragon vert.
  • Vous pouvez réserver directement vos billets sur le site : wwww.hobbitontours.com
  • A ne pas négliger, la fin de la visite se termine au Dragon vert et une bière vous est offerte, de quoi finir en beauté !

____________________

 

 

Tongariro Alpine Crossing Trail

L’une des plus belles randos à la journée de la Nouvelle Zélande ? En ce qui concerne l’île du Nord, on vous dit oui ! Partir sur les traces de Frodon, admirer le Mont Ngauruhoe (la Montagne du Destin) et trembler aux portes du Mordor. Une randonnée pleine de contrastes et de couleurs, particulièrement en été et en automne. Accessible à tous, sa difficulté réside dans sa longueur : 19km pour venir à bout de cette track.

____________________

Infos pratiques

19,4km 1 196m D+/- 6 à 8h de marche (selon votre niveau)
  • Départ : Parking de Mangatepopo
  • Arrivée : Parking de Ketetahi
  • DOC Tongariro National Park Visitor Center : +64 78 92 37 29 / tongarirovc@doc.govt.nz

 

Bon à savoir

Mi-octobre – Fin avril (saison des Greak Walk) :

Les parkings aux alentours sont limités à 4h (oui, pas évident pour faire l’intégralité du track à moins de faire une Kilian Jornet…). Mais pourquoi donc ? Tout simplement pour limiter le trafic au tour de l’une des randonnées à la journée les plus fréquenter du pays !

Il est donc possible de prendre une navette qui passera vous prendre dans une ville alentour pour vous emmener au départ et vous récupérer à l’arrivée. Le prix est d’environ 40$/pers.

Ou alors, vous pouvez vous garer au parking d’arrivée (Ketetahi) et prendre une navette qui vous conduira au départ pour environ 35$/pers. Nous avons choisi cette option la 1ère fois que nous l’avons fait (sans commentaire, elle était tellement belle que l’on ne s’est pas privés de la refaire… !)

Vous pouvez réserver vos billets directement dans un Visitor Center du parc.

 

Hiver :

Consulter bien la météo avant de vous lancer à l’assaut de la montagne, pour savoir si vous aurez besoin d’un équipement particulier et connaitre les risques d’avalanche. Le plus simple c’est d’appeler le DOC vous aurez toutes les infos en temps réel !

En hiver, les parkings n’ont pas de durée de stationnement limitée mais il n’existe pas de navettes pour relier le départ et l’arrivée. Si vous ne voulez pas faire un aller-retour, certains taxis vous proposent le même service que les navettes pour la modique somme de… 250$/pers ! Non je n’ai pas rajouté un 0 en trop…

Pour toutes ces raisons, nous avons préféré passé par une agence : Outdoor Adventure. C’est un peu cher, certes, mais ça nous permettait de faire la randonnée en intégralité sans trop se prendre la tête. Le prix : 175$/pers (tout compris, sauf l’eau et la nourriture).

  • Départ à 6h55 de National Park / 5h45 depuis Taupo
  • Début de la rando à 7h30 / Fin vers 16h
Avantages:
  • Solution de facilité : pas de prise de tête pour les histoires de navettes…
  • Encadrement par un guide qui pourra vous en apprendre plus sur le Parc et la Nouvelle-Zélande en général.
  • Le prix comprend (presque) tout : de la location des crampons, piolet… au prêt de vêtements et chaussures chauds, si les vôtres ne sont pas adaptés aux conditions climatiques.
  • Redescendre en faisant des « super slide » dans la neige 😉 (si vous ne voulez pas avoir les fesses trempées, prévoyez un sac poubelle)
Inconvénients:
  • Être dans un groupe, ce qui veut dire moins de liberté, même si nous n’étions que 6. On aime bien prendre le temps pour faire des photos, profiter du paysage… ce qui n’est pas toujours évident quand on part en groupe.
  • Avons-nous des regrets d’avoir choisi cette option ? Pas le moins du monde! Nous avons pu profiter de toute la rando sans avoir à se soucier des « problèmes annexes » et faire la track en entière.

 

A ne pas oublier dans son sac :

  • Son appareil photo !
  • Une bonne réserve d’eau : les cours d’eaux aux alentours sont sacrés et non potable car très fortement chargé en minéraux
  • Une veste goretex et des vêtements chauds, même en été, on reste en montagne.
  • Une (gorsse) dose de patience pour la descente qui devient vite longue, très longue, très très longue… 😉

____________________

Alors, plutôt automne ou hiver ?

La 1ère fois que nous y sommes allés c’était début avril. Les paysages étaient magnifiques et il n’y avait pas trop de monde. La veille, il était tombé un peu de neige, juste ce qu’il faut pour ajouter de la couleur sur les sommets et faire ressortir l’émeraude des lacs ! Un vrai régal pour les yeux !

La 2ème fois, c’était début septembre, la neige juste après les Soda Springs et il fallait être équipé de crampons et d’un piolet. Le jour où nous l’avons fait, c’était la 1ère fois depuis un mois que l’on pouvait faire la rando en entière, le risque d’avalanche trop élevé ne le permettait pas avant. Encore une fois les paysages étaient magnifiques mais complètement différents. Le soleil se reflétait dans le blanc des montagnes tout autour de nous, de quoi se sentir au milieu d’une expédition de haute montagne !

Que ce soit été comme hiver, on a adoré voir les deux aspects que peut proposer cette randonnée qui est définitivement un must à faire en Nouvelle-Zélande !

____________________

 

 

Forgotten Highway

Une très jolie manière de se rendre dans la région du Tanaraki. Cette (auto)route oubliée porte bien son nom : vous ne croiserez presque personnes, mais on ne peut pas en dire autant des moutons ! Vous imaginez la Nouvelle-Zélande recouverte de collines et de moutons ? C’est exactement ce que vous verrez avec en prime, un nouveau tampon sur votre passeport en traversant la République Autonome de Whangamomona. Une petite curiosité fondée en 1989 par des fans de rugby et qui a vu se succéder à la présidence en outre une chèvre et un tracteur !

____________________

Infos pratiques

  • 180km de petite route
  • Pas de stations essences
  • 12km de route non revêtue, mais correcte (pas de panique) !

____________________

 

 

Mont Tanaraki – Pouakai Circuit

La tête dans les nuages une bonne partie de l’année, lorsque le Mont Tanaraki se dévoile, ça vaut le coup d’œil ! Ce volcan surplombe la vallée de New Plymouth avec grâce et de nombreuses randonnées à la journée ou sur plusieurs jours permettent de l’admirer sous toutes ses coutures !

Nous avons choisi le Pouakai Circuit, sur 2 jours pour l’admirer car il offre plusieurs points de vue sur le volcan et permet en plus de passer la nuit dans une Hut néo-zélandaise. Cette rando ne présente pas de difficulté particulière concernant la distance ou le dénivelé mais peut s’avérer compliquée en cas de pluie. Une bonne partie du chemin se fait dans des bois bien humide et boueux avec de nombreuses flaques d’eau (ou plutôt mare d’eau par endroit !) qui jonchent le sentier… Gare aux appuis et aux pieds mouillés !

____________________

Infos pratiques

20,4 km 1 446m D+/- 2 jours de rando avec un nuit en Hut
  • Départ et Arrivée : Kaiauai Car park
  • DOC – Egmont National Park Visitor Center : +64 67 56 09 90 / egmontvc@doc.govt.nz

 

Bon à savoir

Stationnement 

Vous pouvez garer votre van/voiture sur les parkings à proximité de North Egmont (dont le Kaiauai carpak) et les laisser le temps de votre randonnée.

Ou dormir ?

2 Huts sur le parcours : Holly Hut (32 lits) et Pouakai Hut (16 lits). Pas de réservation : 1er arrivée, 1er servis. 15$/pers la nuit, hors saison. A payer directement au Visitor Center de North Egmont.

Les Hut sont toutes équipées et très conviviales avec : POELE (le must du must après une journée pluvieuse qui permet de réchauffer les cœurs pour la soirée !) eau, toilette, lit avec bon matelas…

____________________

 

 

Wellington

LA ville à visiter en Nouvelle-Zélande ! Si vous devez ne choisir qu’une ville ou vous arrêter c’est bien celle-ci. En plus d’être agréable et vivante, elle recèle de petites pépites !

____________________

Infos pratiques

Ou dormir ?

Evans Bay Marina Carpak : le seul parking gratuit où l’on peut rester 4 nuits maximum proche de Wellington. Le bus pour aller au centre-ville est à 2min à pied et il est à 10min en voiture du ferry. Vous y trouverez des toilettes, une station de vidange des eaux grises et de remplissage d’eau claire à proximité. Bref, il a tout pour séduire (sauf la vue !) et en fait un parking très prisé, pensez à arriver tôt pour avoir une place !

 

Que faire ?

Notre coup de cœur c’est bien le musée de Te Papa ! Objectivement, c’est l’un des plus beaux musées que l’on ait visités. A ne pas manquer si vous vous arrêter en ville, vous pouvez facilement y passer la journée ! Il est ouvert tous les jours de 10h à 18h et est gratuit, qu’attendez-vous ?

 

Parc du Mont Victoria. Petit poumon en plein cœur du centre-ville, il permet de prendre l’air et de la hauteur grâce au Mont Victoria. Il a également servi de tournage au Seigneur des Anneaux lorsque les Hobbits se cachent des Nazgûl sous un arbre. (Bon, le lieu n’est pas évident à trouver et ne ressemble pas tellement à ce que l’on peut voir dans le film, donc autant y aller pour profiter de la nature 😉 !)

____________________

 
Direction maintenant l’île du sud pour 20 jours à parcourir les sommets enneigées !

 

____________________

@Parscourirlescimes

Crédit Photo: Pierre